LA TERRE BRULE

 

2019 a été une année marquée par des incendies de grande ampleur à travers le monde.

Des feux ont ravagé l’Australie et ce depuis plusieurs mois. Avant elle, l’Indonésie, l’Europe, l’Afrique, la Sibérie jusqu’à l’Arctique ont été touchés par ce phénomène, souvent "sans précédent".

2020 ...

ETATS UNIS : CETTE VILLE QUI BRULE DEPUIS PLUS DE 57 ANS

Sans commentaire ... No comment ... Sin comentarios ... Nessun commento ...

Без комментариев ... 没有意见 ... コメント無し ... بدون تعليقبدون تعليق ...

Dans toutes ces langues, comprenne qui comprenne.

Mais que nous comprenions tous très vite !

Notre Maison brûle, Réchauffement climatique

En 2002, même le Président Chirac alertait le monde sur le réchauffement climatique.

Ces beaux discours ont-il eu des effets ?

Pas vraiment.

La planète fait face à un nombre conséquent de feux jugés "sans précédent"

 

Trois millions d’hectares ont brûlé en Australie, en proie à des incendies incontrôlables. L’été dernier, des feux ont également ravagé la Sibérie, l’Arctique, le bassin du Congo, "deuxième poumon vert mondial" ou encore la forêt amazonienne où entre janvier et septembre 2019, le nombre d’incendies a augmenté de 41% par rapport à l’année précédente.

"Nous sommes entrés dans l’ère des méga-feux, comme on appelle ceux qui détruisent plus de 40 000 hectares", écrit William Finnegan, journaliste américain.

"2019 marque la fin d’une décennie de chaleur exceptionnelle, de recul des glaces et d’élévation record du niveau de la mer à l’échelle du globe, en raison des gaz à effet de serre produits par les activités humaines", alertait un récent rapport de l’Organisation météorologique mondiale (OMM).

D’après cette étude publiée le 3 décembre dernier, 2019 sera sur le podium des années les plus chaudes enregistrées depuis 1850. Entre janvier et octobre, note l’OMM, la température moyenne mondiale pour 2019 dépassait de 1,1° degré celle de la période préindustrielle (1850-1900). 

 

I MUVRINI - EN 2043

L'AUSTRALIE en proie aux flammes. Photo satellite 2019

AUCUNE PARCELLE DU MONDE N'EST EPARGNEE

 

Les îles de Bornéo et Sumatra, refuge des orangs-outans, sous les flammes

Tous les ans, des incendies touchent l’Indonésie, notamment les îles de Bornéo et Sumatra où une centaine de milliers d’orangs-outans vit en liberté.

Les feux ont été particulièrement dévastateurs en 2019, brûlant plus de 328 000 hectares et répandant un brouillard toxique jusqu’en Malaisie et à Singapour pendant de longues semaines.

Des milliers d’écoles et plusieurs aéroports ont dû être fermés.

Jusqu’à 29 000 pompiers et militaires ont été déployés.  Ces feux sont souvent d’origine humaine, déclenchés pour nettoyer des forêts défrichées ou préparer des parcelles pour l’agriculture.

Mais la saison sèche, particulièrement longue et intense en 2019, a causé leur intensification, comparable à ceux de 2015, répertoriés comme étant les pires depuis deux décennies dans le pays.

Fin septembre, l’Unicef s’inquiétait pour la santé de près de dix millions d’enfants en Indonésie en raison des vastes nuages de fumée toxique dégagée par les feux. 

Cet été 2020, notre région martégale a été ravagée par le plus grand incendie en France de l'année. Cette photo satellite prise par la Nasa montre à quel point le monde est menacé par les effets du réchauffement climatique qui est une cause des méga incendies.

Les terres Arctiques ne sont pas épargnées. Photo satellite d'incendies au GROENLAND