Corine Saint-Blancat

alias

ICONOCLASH

D'origine Bordelaise, ville pour laquelle elle est très attachée, Corine Saint-Blancat alias Iconoclash réside à Aubigny, une petite bourgade vendéenne en périphérie de La Roche sur Yon.

Peintre-caricaturiste et illustratrice, entre portraits (très travaillés) et caricatures, Iconoclash réalise des merveilles de "cari-créatures"  politiques qui ont notamment fait l'objet d'expositions récentes à la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de La Roche sur Yon.

2 juin 2020 - Réouverture des musées ! Zut ! C'était bon la li...

"Promues au rang de Femmes publiques, comment ces femmes ont-elles incarné l’événement dans le temps compressé qu’est la politique ?

Ce questionnement renvoie à celui de la liberté, celle de l’image, que l’on se doit ( ?) de véhiculer, au titre du double statut de femme et de « politique ».

Cette galerie de portraits fustige gaiement les multiples stratégies de posture auxquelles ces femmes se condamnent elles-mêmes en se conformant à l’image et au discours attendus.

Or, la parité, mais aussi le mouvement « Me too » sont passés par là, comme autant de facilitations ou d’obstacles sur leur parcours, comme autant de … « Chemins de Dames »… (titre de l’exposition). Sous-titre : « Allez ! Les Filles !

Alors, glorifier ou fustiger ? Il s'agit de célébrer les femmes en les représentant dans leur féminité, éternelle, assumée ou contrariée... Différentes dimensions et états d'esprit, dans cette galerie de portraits : l'humour, l'ambiguïté, la singularité, jamais la vulgarité."

2017 - La France qui (n')Ose(ra) jamais

"Certaines femmes politiques françaises, (ministres ou leaders politiques) m'ayant particulièrement inspirée, en raison de leur trajectoire ou de leur posture. Leur chemin, marqué par la nécessaire adaptation, est jonché de métamorphoses :

Exemples : Rama Yade qui a osé « sortir du cadre » en exprimant ses convictions, en a été d’une certaine façon, sanctionnée, a quitté la scène politique puis a écrit une "Anthologie regrettable du machisme en politique", a tenté un retour en politique en fondant, fin 2016, un mouvement (« La France qui ose ») en amont des présidentielles, mouvement que j'ai rebaptisé "La France qui n'osera jamais" (élire une femme, qui plus est noire…).

N.K.M. (Nathalie Kosziewsco Morizet) :  élégante, constante, discrète, quasi subliminale, jusqu’au plafond de verre : sa candidature aux présidentielles de 2017 : échec, puis… malgré un profil de « ministrable »…, la « désescalade »..

Rachida Dati, championne des métamorphoses « plastiques » …… Roselyne Bachelot, « exemple » de reconversion (de politique à médiatique et inversement)

Marlène Schiappa, sorte de « porte-parole » des Femmes, au message paradoxal, contradiction vivante entre sa propre image et le discours public censé porter l’égalité H/F

Les « Premières Dames » : les « improprement nommées », Celles dont l’apparence, les apparitions sont scrutées comme autant de messages subrogés de leur Président de mari…

Pas d’identité propre, Femmes « de »... , sous tutelle comportementale permanente, condamnées à la plus improbable des contorsions : Faire sans en avoir l’air, Dire sans dire, Etre sans être… Et bien d'autres...

Alors, affectueusement, respectueusement, sévèrement ou joyeusement, je Vous / Nous clame cette Injonction- exhortation… "Allez ! Les Filles !"

Corine SAINT-BLANCAT alias ICONOCLASH

Schiappamefaire ch...r !

4 Blue for ever

Bachelot à la Culture. L'heureux évènement !