L'Art Collector de

FAIRE SON HUILE D'OLIVE MAISON

Ecologique,

Simple,

Economique,

Exaltant,

Passionnant,

Pur produit écologique fait à Saint-Mitre-Les-Remparts(13)

Quel habitant de Provence, n'a jamais rêvé de fabriquer soi-même sa propre huile d'olive à partir de ses propres oliviers ?

De très nombreux provençaux possèdent dans leur jardin, un, deux ou plusieurs oliviers. Nombreux sont ceux qui au mois d'octobre n'en cueillent qu'une infime quantité pour réaliser des bocaux d'olives cassées.

Le reste de la production tombe généralement à terre durant l'hiver, se perd et constituera l'humus de l'année suivante.

Lorsqu'on ne possède qu'une petite quantité d'oliviers, rares sont ceux qui pensent à ramasser l'ensemble des fruits et de les amener à un moulin traditionnel pour les faire broyer afin d'obtenir quelques litres d'huile d'olive.

Beaucoup, à juste raison, après avoir tenté l'expérience, considèrent que leur petite récolte ne vaut pas la peine d'être mélangée à d'autres récoltes pour obtenir une simple bouteille d'huile qui de plus n'est pas la sienne, mais une composition de mélange.

J'ai fait moi-même cette expérience.

Cependant, ayant une centaine d'oliviers à m'occuper, j'avais réussi à dénicher un moulin (à Saint-Martin de Crau) qui du fait de la masse relativement importante que nous amenions (200 à 300kg), réalisait une pression personnalisée sans mélange.

Malheureusement, en 2020, en raison d'une trop faible production régionale d'olives, probablement liée aux phénomènes de changement climatique, mon fameux moulin n'a pu réouvrir ses portes et j'ai dû me rabattre sur un autre moulin qui, quelles que soient les quantités apportées, broie les olives sans séparation en  mélangeant les différentes productions locales.

Cela m'a donné une idée !

Une drôle d'idée !

Une idée toute simple

Cette idée me trottait dans la tête depuis longtemps, déjà.

"Créer chez moi ma propre huile d'olive traditionnelle sans devoir passer par un moulin"

Lorsqu'on va dans un moulin pour apporter ses olives (chose indispensable pour les grands oléicultulteurs qui possèdent des centaines d'arbres), on subit les conséquences de la qualité médiane de la production.

Il faut savoir que le rendement peut varier de 10% (qualité médiocre) à 20% (très bonne qualité). Cette année, nous avons eu la chance d'obtenir un métange de qualité relativement supérieure à 15,93 %. Cependant la mouture professionnelle a un coût (de l'ordre de 0,74€ le kilo broyé). Cela signifie que le litre d'huile de sa propre production revient (hors prix de la récolte) 4,64 €.

On comprend aisément pourquoi en Provence, le litre d'huile d'olive est vendu dans le commerce aux alentours de 25 €.

Me situant parmi les producteurs modestes, amateurs, et utilisant ma récolte exclusivement pour notre consommation familiale personnelle, j'ai effectué quelques recherches et ai découvert que tout-un chacun peut fabriquer facilement sa consommation personnelle, de manière bio et artisanale, quelle que soit sa récolte. (quelques kg d'olives suffisent à obtenir un litre d'huile - entre 6 et 10kg selon la qualité de celles-ci et leur teneur en eau).

Petit concasseur d'olives pour constituer la pâte

Petite presse hydraulique pour extraire le jus de la pâte

Je me suis inspiré de la technique traditionnelle Andalouse et ai recherché le matériel nécessaire pour créer ma propre petite production.

J'ai opté pour l'achat d'un petit broyeur électrique à marteaux, capable de concasser les olives entières avec noyaux.

Ensuite j'ai investi dans une petite presse hydraulique capable de compresser avec une force de six tonnes.

L'expérience a été concluante.

Faisant un dernier tour de nos oliviers, j'ai réalisé un petit glanage de quelques 3 kilos des toutes dernières olives de l'année.

La pâte onctueuse obtenue après broyage a été mise sous presse à 3 tonnes de pression.

1,5 litre de jus en a été extrait.

Mis en bouteille, ce jus s'est rapidement séparé en deux couches superposées : huile légère en partie supérieure, eau plus lourde au fond. (Environ 25 % d'huile pour 75 % d'eau).

Mélange Huile Eau obtenu après pression

Une grande seringue m'a permis d'aspirer l'huile brute et après une petite filtration avec un filtre à café, j'ai enfin obtenu mon huile traditionnelle, 100 % maison.

Zéro déchet : Les résidus compactés de pâte constitueront une excellente bûche pour la cheminée et l'excèdent d'eau sera utilisé comme fertilisant.

L'année prochaine, je serai prêt à faire une petite démonstration à ceux qui le souhaitent et à vous aider à créer comme moi, votre petite production d'huile personnelle.

En attendant, je dois encore apporter quelques améliorations au système de pressage pour le rendre plus efficace.

L'ingéniosité et l'Art du bricolage de mon père ont déjà trouvé la solution !

Gilles

Huile de Saint-Mitre obtenue pour environ 3 kg d'olives pressées

EN SAVOIR DAVANTAGE SUR L'HISTOIRE DE L'OLIVIER

Découvrez notre page Art Collector : L'OLIVIER